Blog

Courir en pleine conscience ce dimanche 31 janvier 2021

Méditation

Dans le cadre du programme de méditation de pleine conscience avec Weijia Cambreleng, je pratique au quotidien une activité en pleine conscience.

La pleine conscience consiste simplement à porter mon attention au moment présent, dans l’instant (mes pensées, mes émotions, mes sensations physiques, mon environnement et mes relations), de façon volontaire et sans jugement.

Ce week-end, j’ai décidé de pratiquer une activité sportive que j’aime en pleine conscience : +1h de footing par jour.

Je souhaite vous faire partager une expérience agréable en ce dimanche 31 janvier.

J’ai ressenti du plaisir à faire mes premières foulées et senti les muscles de mes jambes au contact avec le sol. J’ai été surprise d’avoir une sensation de légèreté au fur et à mesure que le temps avançait. Bizarre, jusqu’à maintenant, sans la pleine conscience, je me sentais plutôt lourde … surtout à la fin de mon footing.

Attentive à ma respiration, passant d’un rythme irrégulier à calme, je suis surprise de la musicalité de celle-ci. Bizarre, les muscles de mon visage (bruits : « clic-clac »), ont contribué à cette symphonie surprenante.

La peau est le capteur sensoriel le plus étendu dans le corps humain. Là, elle m’a indiqué « il fait trop chaud à l’intérieur, help ! ». Rapidement, mon baromètre est régulé par mon cerveau. Mon corps a repris une température acceptable, rendant ainsi mes foulées plus agréables.

J’ai croisé des coureurs, marcheurs et personnes, chargées de leurs courses (le marché, sans doute). J’ai décidé d’envoyer des « Bonjour, … prenez-soin de vous » à chacun. Un senior m’a applaudie et j’ai répondu par un sourire.

Après ce bref échange agréable, mon regard s’est attardé sur le paysage qui m’entourait : les arbres défeuillés, les branches de rosiers sans fleurs, les saules pleureurs …La nature a valsé sous le vent et la pluie devant mes yeux, tel un dessin animé de Walt Disney !

En même temps, que mon odorat a détecté une odeur de la terre mouillée, mon ouïe est flattée par la sonorité de ces mouvements dansants. Là, spontanément, mon esprit est connecté à une valse viennoise. La musique de Strauss m’a accompagnée jusqu’à mon retour.

J’ai réalisé que j’ai couru plus d’une heure, sans m’en rendre compte. D’habitude, j’avais des pensées parasites : le travail, les cours en psychologie, le planning, les coachings, etc.

Avec la pleine conscience sportive et les exercices de méditation pratiqués, je suis davantage connectée à mon corps et à mon esprit. Cette capacité a des effets bénéfiques sur ma concentration, zénitude et joie.

La croyance dans tous ses états

PNL

Selon la PNL, une croyance est un présupposé que nous considérons comme une vérité à propos de nous-mêmes, des autres et du monde.

Nos croyances, dites “certitudes” ou “convictions”, sont les fondations souvent inconscientes de notre histoire personnelle et de nos expériences.

Les fondations de nos croyances sont structurées par les critères, valeurs, preuves et règles de vie.

Toutes les croyances n’ont pas le même impact : certaines nous aident (croyances aidantes), d’autres nous freinent et nous empêchent d’atteindre nos objectifs (croyances limitantes).

Souvent, les périodes de crise et de changement favorisent l’expression de nos croyances limitantes :

” C’est trop dur, je n’y arriverai pas. “

“On me parle mal, on ne m’apprécie pas.”

“Seuls les plus forts… les plus intelligents réussissent.”

“Montrer ses émotions, c’est un signe de faiblesse.”

“Je ne mérite pas d’être aimé (e).”

“Je suis malade … je ne serai pas guéri (e).”

La programmation Neuro-linguistique offre un panel de techniques efficaces que je personnalise pour mieux vous accompagner à comprendre les causes de vos limites, puis à les dépasser et à réaliser vos projets.